NASDAQ : le premier marché électronique du monde

En termes de volume traité en matière d’opérations boursière, le NASDAQ tient le second rang derrière New York Stock Exchange ou NYSE.  NASDAQ  est l’abréviation de National Association of Securities Dealers Automated Quotations. Cet indice est l’indice boursier permettant de mesurer la performance du marché boursier de la National Association.

Cette performance est calculée sur la base de nombreuses valeurs, néanmoins l’indice demeure très volatil. A noter que le NASDAQ occupe la première place du marché électronique d’actions sur le plan mondial.

L’évolution du NASDAQ

En 1971, NASDAQ  est le premier marché boursier électronique et le seul qui exploite cette  pratique jusqu’en 1986. Il a été créé par l’association nationale des agents de change. L’indice boursier, dans son calcul, tient compte de toutes les sociétés inscrites au marché d’actions. Aucune société n’est omise lors du calcul, contrairement au cas de certains indices boursiers.  En effet, l’importance de chaque société est relative à sa capitalisation boursière. Nombreuses sont les sociétés de haute technologie disposant des valeurs volatiles qui sont cotées au NASDAQ rendant l’indice de celui-ci plus volatil  par rapport à l’indice de valeur des actions des sociétés classiques de l’économie. Il a accueillit la plupart des sociétés technologiques naissantes dans les années 80 et 90 d’où sa considération comme antichambre de Wall Street et de New York Stock Exchange. Actuellement, il cote plus de 5000 valeurs, y compris tous les secteurs d’activités mais en majorité des valeurs des technologies de l’information et des entreprises potentiellement croissantes, également dans les biotechnologies. A noter que les grands groupes comme Intel, Apple et Microsoft ont évolué parallèlement avec NASDAQ et demeurent cotés à ce marché boursier.  

Les valeurs cotées pour cette bourse américaine

La plupart des compagnies cotées au NASDAQ interviennent dans le secteur de l’Internet  ou de l’Informatique. Mais les sociétés d’autres secteurs comme le transport, l’industrie, la distribution, la banque, etc. ne sont pas négligeables.

Il joue parfois le rôle de débouché spontané pour les fonds de capital-risque, ce qui n’est pas mal comme aventure financière car c’est un mode de financement acceptant la prise de risque de perdre de l’argent dans 75% des cas mais compensée seulement avec les 25%.  Il a été remarqué que certaines compagnies technologiques  quittent  NASDAQ  lorsqu’elles voient s’effondrer leurs cours au cas où leurs paris échouent. Mais telle situation n’affecte pas sa deuxième place derrière NYSE en termes de volume traité.

Author: Ludivine

Share This Post On